Domaine des agricultrices charentaises des Filles de Beauregard

Agricultrices charentaises

Depuis plus de 5 générations, nous, Filles de Beauregard, sommes des agricultrices charentaises passionnées. Nous aimons nos terres et cultivons la gourmandise avec des fruits et légumes de grande qualité.

Bras chargé de pêches d'une agricultrice raisonnée de Charente

Ecosystème & équilibre

Nous avons fait le choix de l’agriculture raisonnée, avec l’envie de protéger notre écosystème : en plus de nos terres, nous respectons l’humain qui la travaille, les animaux qui vivent au pied de nos plantes et bien sûr, vous, consommateurs, que nous voulons régaler de produits savoureux et sains.

Agricultrices et cuisine artisanale pour les filles de beauregard en Charente

Cuisine artisanale

Pour vous proposer des produits gourmands, notre cuisine artisanale est sans additif ni conservateur, et surtout sans huile de palme. Nous cuisons nos fruits au chaudron. Notre confiseur chocolatier travaille chaque saveur avec soin.

Pourquoi s’appeler « les Filles de Beauregard » ?

“Où sont les hommes ?”, nous demanderez-vous.

Quand Emilie reprend l’exploitation familiale en 2015, elle a la chance d’être épaulée et conseillée par des femmes de tous horizons : les femmes agricultrices de sa famille bien sûr, les femmes de sa promotion d’ingénieurs, les femmes déjà actives sur la Charente. 

Beauregard est le nom du lieu-dit où le domaine est niché, entre vignes & vergers charentais. 

Alors, les Filles de Beauregard, c’est un hommage à la terre et aux femmes qui participent à cette belle aventure.

Pourquoi le slogan « Cultivons la gourmandise » ?

La nature nous inspire et nous invite à conjuguer authenticité et créativité pour un plaisir toujours renouvelé. Dans notre cuisine artisanale de Saint-Saturnin, en Charente, nous créons  à chaque saison de nouvelles recettes savoureuses, simples et naturelles, sans additif ni conservateur.

Les agricultrices de Beauregard : une production raisonnée

Nous sommes agricultrices. Nous aimons la terre autant que nous aimons faire plaisir. Nous cultivons la gourmandise grâce des ingrédients récoltés avec soin sur nos terres de Charente, qui se répartissent entre les :

  • vignes – 30 ha
  • noisetiers – 5 ha
  • arbres fruitiers – 1,5 ha
  • céréales – 30 ha
  • pois chiches & colza – 15 ha

Confiance et équité : les ingrédients ne pouvant pas être produits au domaine sont choisis avec soin pour leur qualité et dans une démarche respectueuse de nos producteurs partenaires.

Nous, Filles de Beauregard, espérons que vous allez prendre plaisir à goûter nos produits.

Des agricultrices membres du Collège Culinaire de France

La candidature des Filles de Beauregard au Collège Culinaire de France a été acceptée.
Véritable gage de qualité, ce collectif indépendant milite pour des Restaurants & Producteurs Artisans de Qualité.
>> Emilie confie : “La reconnaissance de mes pairs est très importante. Elle me conforte dans mes choix d’une agriculture durable et d’une production artisanale, familiale et gourmande.”
>> Le Collège culinaire de France a pour vocation d’incarner et de mettre en valeur l’héritage et l’avenir du patrimoine culinaire artisanal.
Production vergers charentais

Production charentaise

en agriculture raisonnée

Sans additif ni conservateur

Produits artisanaux

sans additif ni conservateur

Port offert

Livraison offerte

à partir de 50 euros d’achat

Paiement sécurisé avec le Crédit Agricole

Paiement sécurisé

avec le Crédit Agricole

L'histoire des agricultrices Filles de Beauregard

1800

Une exploitation s’installe près d’une laiterie à Asnières-sur-Nouère (16).

1896​

Une exploitation s’installe sur les terres sur Beauregard, lieu-dit de Saint-Saturnin (16).

1920​

Eva, agricultrice et arrière-grand-mère d’Emilie, cultive la betterave pour nourrir ses animaux.

1921

Thérèse, arrière-grand-mère d’Emilie, vend le beurre au marché d’Angoulême.

1947

Jeanine, la grand-mère d’Emilie, nourrit ses cochons avec le petit lait.

1948

Henriette, la grand-mère d’Emilie, vend le lait de ses vaches à la laiterie.

1972

Josette, la maman d’Emilie, se marie. Les exploitations d’Asnières-sur-Nouère et de Beauregard fusionnent.

2015

Emilie, fille cadette de Josette, ingénieure agronome et agricultrice, reprend le domaine de Beauregard et plante ses premiers noisetiers. Dans un premier temps, elle transforme ses noisettes en produits gourmands.

2016

Emilie crée la marque Les Filles de Beauregard. Madeleine rejoint l’équipe cette même année ; son mari Jacky arrive en 2017.

2018

Les Filles de Beauregard s’installent dans les anciens chais de Beauregard : cuisine laboratoire, boutique physique… Emilie met tout en place pour pouvoir intégrer rapidement des salariés dans son aventure.

2019

Samuel, artisan chocolatier et transformateur de gourmandises, intègre l’équipe. Autour d’Emilie, c’est maintenant une équipe de 4 personnes qui oeuvre à vous régaler.

2020

Loïc, fils de Madeleine & Jacky, rejoint l’exploitation.

Emma, fille d’Emilie, partage à son tour la passion de la gourmandise et aide sa maman dans la création de recettes savoureuses et originales.