La rotation des cultures, garantie d’un sol fertile

Chez les Filles de Beauregard, notre crédo depuis toujours est « Cultivons la gourmandise ».  Nous travaillons la terre. Nous aimons la terre. La rotation des cultures permet de continuer à cultiver sur notre exploitation beaucoup de cultures différentes.  

Champ de blé en Charente par les filles de beauregard

Qu’est-ce que la rotation des cultures ?

Pratiquer la rotation des cultures, c’est faire pousser, sur un même sol, différentes plantes.  Attention, il ne s’agit pas d’agro-foresterie. L’agroforesterie, c’est faire pousser sur un même sol différentes plantes en même temps. Exemple : avoir des rangs de céréales qui poussent sous les noisetiers. Nous parlons bien ici de rotation des cultures : la culture d’une plante à la fois, avec une alternance à chaque saison. Chez nous, par exemple, nous faisons pousser alternativement sur une même parcelle du blé, puis de l’orge, puis du pois chiche, et maintenant même, du colza. 

Pourquoi pratiquer la rotation des cultures ?

La rotation des cultures permet de ne pas appauvrir un sol. En effet, chaque type de plante  prélève des éléments nutritifs différents. Chaque plante va ensuite restituer des fertilisants  naturels différents, ce qui va améliorer la qualité de la terre. Cela profite ainsi aux cultures  suivantes. 

Cette planification de cultures peut se dérouler sur une année mais le plus souvent, cette  rotation s’effectue sur plusieurs années

La rotation des cultures est-elle possible pour les céréales ?

Oui, la rotation des cultures est possible pour les céréales ; elle est même très utile ! La  France est parfois appelée le « grenier de l’Europe ». Pourquoi ? Parce qu’en France, nous  sommes les champions de la culture des céréales. Nous sommes numéro 1 en Europe et dans le top 5 mondial de la production céréalière. 

Mais à Beauregard, en Charente, nous ne prétendons pas nourrir tous les français. Nous souhaitons avant tout respecter le bio rythme de la terre et optimiser les sols, sans les épuiser. 

Pour la récolte 2022 par exemple, nous cultivons du blé sur les parcelles céréalières ; pour la récolte 2023, nous planterons de l’orge et pour la saison 2024, ce sera au tour des pois chiches. Nous avons même prévu de planter du colza pour l’année 2025 (une plante oléagineuse). Nous augmentons donc notre rotation. Ensuite, la terre sera au repos pour 3 à 4 ans. Au repos total ? Pas tout à fait, car nous mettrons de la luzerne. La luzerne sert à des éleveurs de Charente pour nourrir leurs bêtes. Et après ces 4 ans, hop ! Nous revenons dans notre cycle blé – orge – pois chiche – colza. 

Est-ce rentable de pratiquer la rotation des cultures ?

Cet assolement est avant tout utile pour la qualité des sols. Malgré l’optimisation et le respect des sols, aujourd’hui en Charente, au prix où nous vendons nos céréales, nous perdons de l’argent. Chez Les Filles de Beauregard, nous avons la chance de ne pas cultiver un produit unique. Cultiver plusieurs produits de la terre nous permet de sécuriser l’exploitation, de répartir les risques. Ainsi, nous pouvons vivre de notre labeur et bien sûr, espérer vous régaler de mille et une manières ! 

Le saviez-vous ? 

Nous avons reçu une partie du blé cultivé sur nos terres sous forme de farine.  Nous vous préparons des kits de pâtisserie !!! Vous pourrez bientôt acheter dans notre  boutique de Beauregard et chez nos partenaires un kit « fondant au chocolat », un kit  « moelleux à la noisette », un kit « cookies » dans lesquels vous aurez tous les ingrédients.  Vous n’aurez qu’à ajouter des œufs et du beurre pour confectionner des gâteaux simples et  délicieux. 

Retour aux Actualités